Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes amis

En direct de chez mes amis :

Les news Basket

Recherche

...Mes coups de coeur
...Mes coups de gueule
...Mes joies
...Mes peines
...Mes espoirs
...Mes désespoirs
La SNCF, le Basket, la société, la politique...
En bref : MES TAS DE TRUCS ;)

L'arrêt de mon affaire a été rendu.
- Je suis condamné pour 'refus d'obtempérer' à 150Euros d'amende.
- Je dois en plus 83Euros à la SNCF au titre du PV initial.
- La SNCF a complètement été déboutée de son atteinte à l'image concernant l'arrêt de 20mn en Gare de Moirans. Pour info, elle demandait 2000Euros de dommages et intérêts à ce titre.
- Je dois débourser, au titre de remboursement des frais de justice, 500Euros à la SNCF. Pour info, la SNCF demandait 1000Euros à ce titre.

Un pourvoi en Cassation a été initié.

Je ne ferai pas plus de commentaires sur le dossier en cours, car ce blog est lu et est même très lu par les avocats de la SNCF, qui, n'ayant rien à se mettre sous la dent sur le fond de l'affaire, traquent le moindre de mes dérapages sur ce blog ;)

Donc, pour le moment, je me tais... Mais n'ayez crainte : ce n'est pas parce que je ne parle plus de cette affaire sur ce blog, que je n'en parlerai plus jamais ;)

Il y a énormément de choses à dire et je les dirai en temps et en heure : d'ici là... patience ;)

Archives

De la pub




21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 07:00
Sous couvert que la monarchie ne puisse faire l'objet d'aucun débat (sic!), on interdit un sondage idoine au Maroc.

C'est, bien entendu, un viol manifeste de la démocratie quand on empêche la presse de faire son travail par la demande d'un sondage !

Preuve est faite que le Maroc a encore énormément de travail à faire pour parvenir pleinement sur la voie de la démocratie.

******


Sondage interdit : « Le Monde » censuré au Maroc
Article paru dans l'édition du 05.08.09
'édition du Monde daté mardi 4 août a été censurée au Maroc. La non-distribution du quotidien dans le royaume a été confirmée, mardi matin, par la société en charge de la distribution, la Sochepresse. Au cours du week-end, les autorités marocaines avaient informé celle-ci que Le Monde serait censuré dès lors qu'il publierait les résultats d'un sondage d'opinion sur le bilan des dix années de règne du roi Mohammed VI.

Pour avoir rendu compte de ce sondage réalisé en partenariat avec Le Monde - et largement positif pour le fils de feu Hassan II -, l'hebdomadaire marocain TelQuel et sa version en arabe Nichane avaient été saisis samedi 1er août. La monarchie « ne peut faire l'objet d'un débat, même par voie de sondage », devait expliquer le ministre de la communication, Khalid Naciri.

« Aucune loi n'interdit les sondages au Maroc », s'est défendu, lundi, le directeur de TelQuel, Ahmed Benchemsi, au cours d'une conférence de presse au siège de l'hebdomadaire. Selon lui, « les responsables ont interdit nos 100 000 exemplaires [le chiffre global des exemplaires de TelQuel et de Nichane mis en vente] en s'appuyant sur des articles de la Constitution et du code de la presse qui qualifient de sacrée la personnalité du roi ».

M. Benchemsi a annoncé le dépôt le même jour d'une plainte devant le tribunal administratif de Casablanca. La décision des juges est attendue mercredi.

La saisie des deux hebdomadaires marocains a été condamnée par le syndicat de la presse marocaine « au nom du respect de la liberté de la presse ». L'association Reporters sans frontières (RSF), dont le siège est en France, a de son côté dénoncé une « décision archaïque et illégale ». L'Association marocaine des droits de l'homme a fait de même.

« Volonté de nuire »

Les démêlés de la presse marocaine avec le Palais royal ne sont pas sans rappeler une affaire voisine. Début 2006, un hebdomadaire arabophone avait désigné « l'homme de l'année ». Or le choix s'était porté sur un défenseur des droits de l'homme, Driss Benzekri, et non sur le roi Mohammed VI, arrivé en deuxième position. « Ce présumé sondage est une véritable méprise [Il a] visiblement comme objectif la mauvaise foi et la volonté de nuire », avait commenté un ministre tandis qu'un autre évoquait un « besoin urgent d'une loi qui organise les sondages ».

Récemment, à la mi-juillet, Le Monde, dont la diffusion ne cesse de progresser dans le royaume, avait publié un dossier dressant le bilan des dix années du règne de Mohammed VI. Le numéro avait été retenu par les autorités et mis en vente très tardivement. Cette censure déguisée n'avait pas empêché le journal d'être bien vendu.
Jean-Pierre Tuquoi

Partager cet article

Repost 0
Published by James Hetfield - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Articles Récents