Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes amis

En direct de chez mes amis :

Les news Basket

Recherche

...Mes coups de coeur
...Mes coups de gueule
...Mes joies
...Mes peines
...Mes espoirs
...Mes désespoirs
La SNCF, le Basket, la société, la politique...
En bref : MES TAS DE TRUCS ;)

L'arrêt de mon affaire a été rendu.
- Je suis condamné pour 'refus d'obtempérer' à 150Euros d'amende.
- Je dois en plus 83Euros à la SNCF au titre du PV initial.
- La SNCF a complètement été déboutée de son atteinte à l'image concernant l'arrêt de 20mn en Gare de Moirans. Pour info, elle demandait 2000Euros de dommages et intérêts à ce titre.
- Je dois débourser, au titre de remboursement des frais de justice, 500Euros à la SNCF. Pour info, la SNCF demandait 1000Euros à ce titre.

Un pourvoi en Cassation a été initié.

Je ne ferai pas plus de commentaires sur le dossier en cours, car ce blog est lu et est même très lu par les avocats de la SNCF, qui, n'ayant rien à se mettre sous la dent sur le fond de l'affaire, traquent le moindre de mes dérapages sur ce blog ;)

Donc, pour le moment, je me tais... Mais n'ayez crainte : ce n'est pas parce que je ne parle plus de cette affaire sur ce blog, que je n'en parlerai plus jamais ;)

Il y a énormément de choses à dire et je les dirai en temps et en heure : d'ici là... patience ;)

Archives

De la pub




14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 07:00

Encore un effet d'annonces et des belles paroles. Le problème est que M. Pépy est un incompétent notoire. Quand le virera-t-on ?

Il remet en question le syndicat SUD-Rail, qui est effectivement composé d'une bande de fainéants. Il n'empêche, il ne mérite pas de personnel compétent, vu sa propre incompétence.

Quant à la mésaventure du train Strasbourg-Port Brou, effectivement, elle est due à une erreur humaine : l'erreur d'avoir laissé un incapable comme M. Pépy à la tête de la boite...

**************

Incidents à la SNCF : Guillaume Pepy promet du changement



LEMONDE.FR avec AFP | 10.01.11 | 08h22  •  Mis à jour le 10.01.11 | 10h09


Guillaume Pepy, le président de la SNCF, a annoncé, dimanche 9 janvier, une série de mesures visant à améliorer le service sur les rails et mieux lutter contre les dysfonctionnement et les retards. Il a reconnu qu'il n'y avait en France "pas assez de trains" qui arrivent à l'heure. "J'y vois le signe d'un incroyable attachement de notre pays, des Français, pour les trains et pour les trains qui arrivent à l'heure. Ça fait partie de notre métier de répondre à cette exigence", a-t-il dit au "Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro".

Pour améliorer l'information en cas de suicide ou d'incident par exemple, il a indiqué que les 10 000 contrôleurs seraient mieux formés pour prendre la parole et dotés de smartphones pour recevoir les dernières informations. Une radio de la SNCF sera également diffusée dans les trains. Guillaume Pepy a aussi annoncé qu'un effort particulier serait fait pour améliorer le service sur douze lignes à problèmes (RER A, Paris-Amiens, Paris-Tours, Paris-Lyon-Marseille notamment). Un baromètre de satisfaction sera mis en place pour les clients.

Le président de la SNCF a par ailleurs jugé "choquantes" des grèves lancées au moment des fêtes de fin d'années. "Ces grèves, pour être légales, sont extrêmement choquantes", a déclaré Guillaume Pepy. "Ces grèves-là sont principalement déclenchées par le syndicat SUD-Rail depuis plusieurs années", a-t-il souligné. "Je ne pense pas qu'on puisse continuer comme ça, car l'objectif c'est de perturber le service public au moment où les Français en ont le plus besoin", a ajouté Guillaume Pepy, qui s'est dit "prêt à mener le débat publiquement". "Ce n'est pas une affaire de loi, c'est une affaire de morale, c'est l'affaire des cheminots, notre affaire. Le fait qu'il y ait des préavis de grève qui visent spécifiquement le jour de Noël, le Jour de l'an, c'est la négation du service public", a martelé le patron de la SNCF.

"DÉSORGANISATION DU SYSTÈME FERROVIAIRE"

Dans un communiqué, SUD-Rail a accusé Guillaume Pepy de "démagogie antisyndicale". "Ce n'est pas un préavis SUD-Rail qui a conduit au désastre du Strasbourg/Port-Bou (...), qui provoque la situation lamentable chaque jour du trafic en Ile-de-France (...), qui fait que la maintenance des rames est moins bien assurée qu'auparavant, que les voies sont moins souvent entretenues", écrit le syndicat. "L'éclatement de l'entreprise SNCF a conduit à la désorganisation du système ferroviaire", accuse SUD-Rail.

Des grèves ont notamment été mises en cause dans les déboires du train de nuit Strasbourg-Port-Bou, à bord duquel voyageaient 600 passagers, arrivé à destination le 27 décembre avec un retard record de quinze heures. Guillaume Pepy a souligné que les problèmes rencontrés par ce train étaient dus à des erreurs humaines. "Il y a des erreurs qui ont été commises, ces erreurs sont humaines mais il n'y a aucune faute individuelle de telle ou telle personne, aucun bouc émissaire qui mériterait des sanctions, a-t-il dit. C'est un problème de fonctionnement." M. Pepy a souligné être arrivé à cette conclusion après avoir "appelé des voyageurs et des contrôleurs" qui étaient dans le train, et après lecture du rapport publié le 4 janvier, qu'il a jugé "sincère et exact".

Partager cet article

Repost 0
Published by James Hetfield - dans SNCF
commenter cet article

commentaires

Articles Récents