Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes amis

En direct de chez mes amis :

Les news Basket

Recherche

...Mes coups de coeur
...Mes coups de gueule
...Mes joies
...Mes peines
...Mes espoirs
...Mes désespoirs
La SNCF, le Basket, la société, la politique...
En bref : MES TAS DE TRUCS ;)

L'arrêt de mon affaire a été rendu.
- Je suis condamné pour 'refus d'obtempérer' à 150Euros d'amende.
- Je dois en plus 83Euros à la SNCF au titre du PV initial.
- La SNCF a complètement été déboutée de son atteinte à l'image concernant l'arrêt de 20mn en Gare de Moirans. Pour info, elle demandait 2000Euros de dommages et intérêts à ce titre.
- Je dois débourser, au titre de remboursement des frais de justice, 500Euros à la SNCF. Pour info, la SNCF demandait 1000Euros à ce titre.

Un pourvoi en Cassation a été initié.

Je ne ferai pas plus de commentaires sur le dossier en cours, car ce blog est lu et est même très lu par les avocats de la SNCF, qui, n'ayant rien à se mettre sous la dent sur le fond de l'affaire, traquent le moindre de mes dérapages sur ce blog ;)

Donc, pour le moment, je me tais... Mais n'ayez crainte : ce n'est pas parce que je ne parle plus de cette affaire sur ce blog, que je n'en parlerai plus jamais ;)

Il y a énormément de choses à dire et je les dirai en temps et en heure : d'ici là... patience ;)

Archives

De la pub




21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 07:00

Zemmour a raison quand il dit que des étrangers violent les principes élémentaires de la République.

Zemmour a raison quand il invoque le fait que des non-Français d'origine baffouent les principes d'égalité, de liberté et de fraternité.

Zemmour a raison quand il dit que des étrangers jettent aux orties nos principes démocratiques et les dispositions inscrites dans les droits de l'homme.

Zemmour a raison quand il invoque la lâcheté de certains étrangers répondant à des faits par un débat non contradictoire par soliloque interposé.

Zemmour a raison car Zemmour est d'origine berbère et est l'auteur de ces faits.
Zemmour a raison car Sarko est d'origine hongroise et prone aussi ces réalités.

Le problème de notre société ce ne sont pas les organisations anti-racistes, ce sont ces étrangers plus racistes que bon nombre de Français qui veulent envoyer aux calendes grecques l'esprit de tolérance et Républicain de notre pays.

Et si on renvoyait les Sarko, Dieudonné et Zemmour là d'où ils viennent avec leurs idées à la con ?

*************

Le soliloque d'Eric Zemmour à la tribune de l'UMP
Article paru dans l'édition du 04.03.11
   

Une foule qui se presse sans réussir à pénétrer dans une salle pleine à ras bord ; une nuée de caméras guettant l'arrivée de la vedette du jour ; une standing ovation de fans conquis... La convention organisée, mercredi 2 mars, par les libéraux de l'UMP, dans une salle de l'Assemblée nationale, sur le thème « Les normes vont-elles tuer la liberté des Français ? De l'air ! », s'est transformée en un happening de soutien au polémiste Eric Zemmour, condamné le 18 février à 2 000 euros d'amende avec sursis pour provocation à la haine raciale.

Le journaliste chroniqueur, invité avant sa condamnation par Hervé Novelli, le numéro 2 de l'UMP, avait négocié de s'exprimer à la tribune en soliloque, sans être soumis aux questions. Accroché à son pupitre, avec un débit de mitraillette, il s'est lancé dans un monologue enflammé pour défendre sa conception de la « liberté d'expression », estimant que la sienne était bafouée, même s'il a décidé de ne pas faire appel de sa condamnation.

« J'aurais dépassé les limites autorisées du droit à la liberté d'expression », s'est indigné M. Zemmour, avant de s'interroger - « Je ne sais pas ce que sont les limites de la liberté d'expression, où elles se situent, qui les fixe, comment et au nom de quoi on les fixe » - et de conclure - « C'est désormais le code pénal qui régirait la bienséance de la parole publique. »

Pour le journaliste, qui se compare à un « taureau » lâché dans une « arène médiatique et judiciaire », victime d'une « corrida endiablée », harcelé par « une multitude de picadors en habit de lumière médiatique », la législation qui a permis de le condamner est « liberticide » et sert une « terreur moralisatrice ».

M. Zemmour s'estime victime du « magnifique travail de propagande réalisé par l'extrême gauche (...) qui a gagné la guerre idéologique en endoctrinant les générations nouvelles par les moyens de l'école et des médias ». Décidément martial, il livre sa conception du débat public : « La démocratie, c'est la mise en scène des passions politiques qui s'affrontent, la guerre civile mimée pour mieux l'éviter. »

« Miasmes égalitaristes »

En conclusion, M. Zemmour propose notamment à l'UMP de supprimer « l'action pénale pour les associations antiracistes », qui l'ont mené devant les tribunaux, ainsi que « leurs subventions ». « Bref », M. Zemmour entend « effacer quarante ans de miasmes égalitaristes et communautaristes ».

Introduisant l'invité, mercredi soir, Jean-François Copé s'est réjoui d'accueillir une personne qui « vient apporter au débat un éclairage différent ». Le matin, le patron de l'UMP tentait pourtant de remettre le débat polémique sur la laïcité et la place de l'islam en France sur de bons rails, en estimant que c'était un « débat de fond » et qu'il ne fallait pas tomber dans le « procès d'intention ». Faut-il tomber, alors, dans la provocation ?
Pierre Jaxel-Truer

Partager cet article

Repost 0
Published by James Hetfield - dans Société
commenter cet article

commentaires

Articles Récents