Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes amis

En direct de chez mes amis :

Les news Basket

Recherche

...Mes coups de coeur
...Mes coups de gueule
...Mes joies
...Mes peines
...Mes espoirs
...Mes désespoirs
La SNCF, le Basket, la société, la politique...
En bref : MES TAS DE TRUCS ;)

L'arrêt de mon affaire a été rendu.
- Je suis condamné pour 'refus d'obtempérer' à 150Euros d'amende.
- Je dois en plus 83Euros à la SNCF au titre du PV initial.
- La SNCF a complètement été déboutée de son atteinte à l'image concernant l'arrêt de 20mn en Gare de Moirans. Pour info, elle demandait 2000Euros de dommages et intérêts à ce titre.
- Je dois débourser, au titre de remboursement des frais de justice, 500Euros à la SNCF. Pour info, la SNCF demandait 1000Euros à ce titre.

Un pourvoi en Cassation a été initié.

Je ne ferai pas plus de commentaires sur le dossier en cours, car ce blog est lu et est même très lu par les avocats de la SNCF, qui, n'ayant rien à se mettre sous la dent sur le fond de l'affaire, traquent le moindre de mes dérapages sur ce blog ;)

Donc, pour le moment, je me tais... Mais n'ayez crainte : ce n'est pas parce que je ne parle plus de cette affaire sur ce blog, que je n'en parlerai plus jamais ;)

Il y a énormément de choses à dire et je les dirai en temps et en heure : d'ici là... patience ;)

Archives

De la pub




9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 07:00
Je n'ai pas lu le bouquin présenté dans ces lignes, mais la critique me laisse songeur.

On dit que Sarkozy n'est qu'un président lambda qui de par ses gesticulations incessantes est inefficace mais non dangereux. C'est sur le second point que je m'oppose.

Il est inefficace, certes, mais très dangereux pour la France, entre autres, pour les raisons suivantes :

1. La création du Ministère de l'Immigration et de l'Identité Nationale a conduit à des dérives frontistes à gerber pour un pays se disant 'des Droits de l'Homme'. On le voit actuellement avec la polémique sur les papiers d'identité difficiles à renouveler pour qui n'a pas ses deux grand-parents Français.

2. Un déficit public abyssal montre et démontre que le Schtroumpf a été un incompétent notoire. Crise ou pas crise, un triplement en trois ans du déficit est une preuve d'incompétence.

3. Son viol manifeste de l'esprit de la Ve République avec la mise sous cloche du premier ministre rélève plus que de la gesticulation.

4. Dans le même ordre d'idée que le point 3., le fait que le Schtroumpf soit partie civile dans de nombreux procès pose de gros problèmes constitutionnels qui n'ont pas l'air de déranger l'intéressé (l'affaire des poupées vaudoux, le vol sur son compte bancaire, etc.).

5. La suppression du juge d'instruction et la non indépendance du parquet est, là aussi, un viol des institutions judiciaires.

6. L'affaire de l'EPAD où il a tenté que son fils notoirement incompétent prenne sa tête, montre que ce Monsieur se sert de la France et ne sert pas les Français.

7. Un gouvernement de bras cassés où ils sont tous plus incompétents les uns que les autres (une ministre de l'économie qui ne connaît pas le taux de prêt de l'argent aux banques, une ministre des sports dont le rôle se cantonne à être supporter des sportifs de haut niveau, une ministre de la santé qui se plante dans sa gestion de la grippe, etc.).

8. Un ministre de l'économie qui ne fait pas appel dans l'affaire Tapie où ce voleur récupère des millions provenant des poches du contribuable.

9. L'affaire Pérol ou un proche collaborateur se barre à la tête des Caisses d'Epargne sans demander l'avis de la commission d'éthique.

10. La suppression de la pub sur France Télévisions qui conduit à brader la régie de publicité.

11. Le patron le plus incompétent de France, Guillaume Pépy, PDG de la SNCF, qui se voit attribuer la légion d'honneur en janvier 2010.

12. Le paiement à l'acte pour les soins pratiqués dans les hopitaux qui conduisent ceux-ci à se comporter comme des supermarchés et à renvoyer vers le public les maladies qui coûtent le plus cher. Roselyne Bachelot a montré sa plus totale incompétence dans cet épisode.

13. Une ministre de la Justice qui a menti sur son CV pour devenir juge.

14. La création de Pôle Emploi qui est une erreur majeure et qui n'a absolument pas été préparée.

15. La subvention à tout va des services à la personne qui aboutit au fait qu'une personne travaillant au noir coûte moins cher à l'Etat que si elle se déclare.

16. La visite de Khadafi critiquée par Rama Yade. Pour une fois qu'elle ne disait pas une connerie grosse comme elle, elle s'est fait rabrouée par son ministre de tutelle, Kouchner

Bref, le Schtroumpf est très dangereux et ses gesticullations ne sont pas anodines pour notre pays.

Ces faits montrent largement que M. Sarkozy est le pire président sous la Ve République et de très loin, le plus incompétent. Par son amateurisme, il fait un tort considérable à la France.

Un article du journal 'Le Monde' daté du 24 Février 2010

********

Le livre du jour
Nicolas Sarkozy passé au Kärcher

DE QUOI SARKOZY est-il le nom ? Au mieux, d'une ambition ; plus sûrement, d'une " banale aventure de droite ", qui ne se distingue des précédentes que par " une agitation permanente et bien souvent stérile ". Tel est le diagnostic du chroniqueur politique de France Inter, Thomas Legrand, dans un petit livre percutant et intelligent. Au fond, résume-t-il d'une formule destinée à rester, l'actuel résident de l'Elysée ne serait qu'un " Chirac en sueur ".

La sueur est celle de ce décathlonien de la politique qui, depuis toujours et depuis trois ans plus encore, parle, discourt, commande et commente, apostrophe et fustige, annonce des réformes incessantes et invente " le mouvement perpétuel en guise d'action, ou plutôt l'action continue en guise de résultat ". Comme s'il suffisait qu'il bouge pour que la France fasse de même. Comme s'il suffisait qu'il parle pour que les choses changent.

Or c'est bien le problème depuis le début du quinquennat, note le chroniqueur : la réalité résiste au discours présidentiel, si péremptoire soit-il. Et l'inventaire - non exaustif - est cruel des audaces qui ont fait " pschitt ", comme aurait dit son prédécesseur. De la laïcité positive à la discrimination du même nom, de la fin de la Realpolitik à celle de la Françafrique, de la politique de civilisation au pragmatisme courageux qui s'avère un art de la " conciliation en douce ", combien de discours n'ont tenu que le temps d'un slogan, au gré de la conjoncture et sans souci excessif de cohérence.

Bref, on est loin de la " rupture " annoncée. Et tout autant de la " dictature " redoutée par certains. " En guise de réforme d'avenir et de courage politique, nous vivons le retour d'une droite bonapartiste, colbertiste et centralisatrice, qui se donne des airs de XXIe siècle en communiquant avec les outils de notre époque ", note Thomas Legrand.

Inutile donc de s'alarmer, lance-t-il, moqueur : le sarkozysme " n'est pas une maladie grave " ; ce n'est que la droite, banale au bout du compte, derrière la débauche d'énergie. Survitaminée aux sondages et autres enquêtes qualitatives, dont Nicolas Sarkozy fait une consommation inégalée, certes, comme le souligne l'auteur de façon détaillée. Mais toujours prisonnière de la vieille pompe républicaine et impuissante en réalité, hormis l'hyperactivité, à moderniser la pratique de la politique et à sortir des " monologues sécurisés " du pouvoir. " Un Chirac en sueur ", donc.

Gérard Courtois

Ce n'est rien qu'un président qui nous fait perdre notre temps

Thomas Legrand

Stock, 160 p., 12 ¤

Partager cet article

Repost 0
Published by James Hetfield - dans Société
commenter cet article

commentaires

Articles Récents